antigaspi au féminin

Le gaspillage alimentaire en chiffres

Les estimations du gaspillage alimentaires ont de quoi donner le vertige. Selon une étude de la FAO de 2011[1], un tiers de l’alimentation mondiale destinée à la consommation humaine est gaspillée ou perdue, ce qui représente 1,3 milliard de tonnes par an ! En France, en 2010, les déchets alimentaires sont estimés à 750 000 000 tonnes sur l’ensemble de la chaîne alimentaire[2].

Là où le bât blesse c’est que cette dernière étude du ministère de l’Écologie sur le gaspillage alimentaire[2] ne prend pas en compte les pertes au niveau de la production agricole. Et c’est justement en amont que les pertes sont les plus importantes. Elles sont principalement dues au calibrage imposé par les distributeurs.

Pour la production de fruits et légumes, c’est jusqu’à 30 % des récoltes qui sont ainsi perdues[3]. Les causes principales étant la surproduction, le déclassement et les écarts de tri. Face à cet enjeu à la fois éthique, économique et environnementale, les imitatives se multiplient. En voici trois, gourmandes, créatives et audacieuses qui s’attaquent à la source du problème : Fwee à Chaneins dans l’Ain, les Confitures Re-belle à Romainville et Les Repêchés Mignon à Toulouse. Un vrai tour de France de l’anti-gaspi.

CATEGORIES